Sign in / Join

Le gr20 en solo : un défi que j'ai relevé avec succès

L'escalade des montagnes pourrait bien être l'une des activités les plus exigeantes et impressionnantes que les gens puissent entreprendre. C'est en partant de ce constat que j'ai décidé de relever le défi de parcourir le Gr20 en solo. Ce parcours de 180 km à travers la Corse, avec ses sommets de plus de 2000 mètres d'altitude, est considéré comme l'une des randonnées les plus difficiles du monde. Dans cet article, je partagerai avec vous mon aventure et ce que j'ai appris de cette expérience inoubliable.

Présentation du Gr20

Le GR20 est un sentier de randonnée qui serpente le long de la côte nord-est de la Corse. Il s'étend sur 180 km, à travers des paysages vallonnés et sauvages. Les principales caractéristiques du trajet sont l'altitude moyenne (1800m) et les passages difficiles qu’il offre aux voyageurs. Dans son intégralité, le GR20 demande généralement 15 jours pour être parcouru à pied.

A lire aussi : L'UEFA dévoile son nouveau format de Ligue des Champions

Préparation avant d'entamer le Gr20 en solo

Avant d’entreprendre une telle aventure, une préparation solide est obligatoire pour assurer votre sûreté et votre confort durant votre trekking. La première étape consiste à obtenir toutes les cartes avec reliefs détaillés de la région où le sentier se trouve afin que vous puissiez planifier chaque étape sans trop vous écarter des chemins balisés.

A découvrir également : Parapente à Annecy : un itinéraire pour découvrir la ville sous un nouvel angle

La préparation du défi

Le GR20 est un sentier de randonnée situé en Corse et qui est le plus long et le plus difficile du pays. Il s’étend sur 180 km, ce qui représente 15 jours consacrés à la randonnée, si vous comptez les arrêts pour se nourrir ou passer la nuit. Je savais que cela allait être une aventure physique et mentale que je devrais aborder avec préparation scrupuleuse pour m'assurer d'atteindre mon objectif final : compléter le parcours !

J’ai commencé à planifier ma mission il y a des mois ; je me suis assuré de toutes les sélections d’itinéraires possibles avant de choisir l’itinéraire idéal sur base des conditions métrologiques attendues pendant mon voyage. Puisque la plupart du temps se passerait en pleine nature, j'ai fait mes recherches approfondies concernant l’environnement spécifique afin d’être entièrement prêt au départ. J'ai également regarder comment emporter suffisamment de nourriture et d'eau sans trop alourdir ma charge pour chaque jour (il est important de comprendre quelles sont les limites physiques).

Une autre partie très importante était bien-entendu l’entrainement physique adéquate – et heureusement, il ne me restrait pas trop longtemps à attendre ! Le solide entrainement physique commence généralement troisième semaines avant votre départ; je savais donc exactement quand commencer à courir quotidiennement, ce qui signifiait faire face aux douloureux points dont on souffrent après chaque session.

L'aventure sur le terrain

Le Gr20 est une randonnée de 180 km à travers la Corse du Nord-Est, connu pour être le plus difficile des sentiers de grande randonnée en Europe. C'est un défi que j'ai relevé avec succès cet été. Ayant peu d’expérience en matière de randonnée et nulle expérience pratique sur le terrain, je l’avais choisi comme première grande aventure et ce fut sans conteste la meilleure décision que j’ai pu prendre car elle m’a ouvert les portes d'une vie remplie d’aventures et de surprises.

Mon voyage s'est divisé en quatre sections distinctes: La montagne, la forêt, les sites archéologiques et les plages. Pendant mon périple, je me suis retrouvés entourés par des paysages spectaculaires tels que des pics pointus, des ravins profonds et des falaises abruptes qui bordaient toutefois le chemin truffés de fleurs sauvage qui contrastait fortement avec le paysage rocailleux dominant autour moi. Les étendues herbeuses offraient aux couchants un calme repos ; quant aux pentes glissantes elles se faisaient escarpement certain moment donnant lieu à une ascension vertigineuse vers les hauteurs qui attendaient au delà. Tous cela restera gravés à jamais dans ma mémoire !

Mais ce ne fut pas toujours facile : il y avait souvent beaucoup trop chaud où mes réserves d'eau perdaient rapidement suite aux divers efforts physiques fournis durant l'ascension (cela impliquait également beaucoup plus longue pause pour trouver une source).

Les moments les plus difficiles et les plus satisfaisants

Le Gr20 est une voie de randonnée côtière qui traverse l’île méditerranéenne de la Corse. Il s'étend sur environ 180 kilomètres et se compose de 15 jours de trekking à travers des paysages spectaculaires, mais extrêmement exigeants. Rien que le fait d'y penser me remplissait déjà d’adrénaline. Après avoir longuement réfléchi à ce projet fou, je me suis finalement décidé à entreprendre ce voyage incroyable tout seul pour vivre pleinement ma passion : la marche !

Chaque jour était difficile, avec une ascension très raide et parfois des portions techniques où il fallait composer avec obstacles naturels comme les pierres glissantes ou un chemin boueux. J'ai comptabilisé pas moins de 20 000 marches durant mon périple ! Ma motivation principale était la beauté des lieux que je rencontrais chaque jour, elle m’a permise d’aller toujours plus loin. Des montagnes aux profils variés m'ont guidés vers des sommets offrant des panoramas sublimes. Les forêts luxuriantes parsemant le parcours nous offrent également un calme très agréable après tant d'efforts fournis pour arriver au point le plus haut tous les jours. Le silence total et le sentiment unique du vide alentour donnaient envie à chaque instant de prendre du temps pour admirer cette Nature sauvage encore pratiquement intacte malgré quelques traces humaines çà et là (pirogues).

Les enseignements tirés de l'expérience

Le gr20 est un parcours de randonnée dans le nord-est de la Corse en France qui couvre une distance totale de 180 kilomètres. Il s'agit d'une randonnée très difficile et les conditions climatiques peuvent compliquer encore plus le défi. J'ai accepté ce défi en juin 2018, me lançant alors seul sur un parcours à travers des régions montagneuses sauvages. Malgré les difficultés rencontrées, je suis fier aujourd'hui d’avoir couronné mon effort et j’en retire beaucoup d’enseignements que je souhaite partager ici pour inspirer tous ceux qui envisagent ou espèrent relever le même challenge.

Dans un premier temps, il est essentiel de bien préparer son expédition avant de prendre la route : non seulement cela diminue considérablement les risques liés à l'inconnu, mais permet également d’optimiser l’expérience globale du voyage et facilitera considérablement votre progression sur le sentier lui-même.

Conclusion et recommandations

Au cours des dernières années, j'ai relevé le défi de relier l'ensemble du sentier GR20 en Corse. Cet itinéraire, long de 185 kilomètres et traversant les principaux sommets corses, est considéré comme l'un des plus difficiles dans toute l'Europe. En me lançant ce challenge personnel audacieux à la fin 2019, je souhaitais mieux connaître ma propre capacité physique et mentale à réaliser une tâche aussi exigeante.

Heureusement pour moi, j’ai pu atteindre mon objectif et réussir le parcours complet du GR20 en novembre 2020 malgré certains revers que nous allons discuter ici. Dans ce blog post intitulé « Conclusion et recommandations » je vais partager certaines conclusions sur mes expériences ainsi que mes suggestions personnelles concernant un voyage solo sur le GR20.

Tout d’abord, il convient de souligner que bien pratiquer les sports de montagne est essentiel avant de se lancer dans un pareil parcours : escalade ou snowboard pour apprendre à dompter les pentes raides; randonnée ou course à pied pour amener votre corps au point où il peut supporter l’enchaînement jour après jour des marches très éprouvantes pour une distance si importante ; musculation entretenue avant le premier pas afin qu’une fois arrivés aux cols hauts on ne soit pas trop fatigués. Apprendre également comment se protéger contre les chutes accidentelles (port obligatoire du casque) car celles-ci survienne générale quand on prend trop peur ou quand nos facultés physiques commencent à diminuer rapidement.

Les équipements indispensables pour une randonnée en solo

En plus de la préparation physique, il faut des vêtements adaptés pour se protéger contre les intempéries et le froid telles que la pluie, la neige ou encore le vent. Il faut privilégier des textiles techniques respirants qui permettent à l'humidité de s'échapper tout en maintenant sa chaleur corporelle afin d'éviter toute hypothermie qui pourrait arriver rapidement même en été. Des bottines imperméables, un pantalon résistant aux branches cassantes ou au contact avec l’eau froide ainsi que plusieurs paires de chaussettes techniques pour évacuer correctement la transpiration constituent aussi une partie non-négligeable du kit vestimentaire idéal.

Il ne faut pas oublier non plus son matériel électronique : téléphone portable chargé (et bien sécurisé) mais aussi une lampe frontale et des batteries rechargeables car on peut vite perdre ses repères dans ces sentiers escarpés quand on n'a pas un guide local sous la main. Il faut de la nourriture calorique comme les fruits secs, les barres énergétiques ainsi que des boissons pour maintenir un niveau d’énergie optimal.

Il faut se renseigner sur la météo et l’état des chemins avant le départ. Il est préférable de reporter son voyage si jamais les conditions climatiques sont trop mauvaises afin d'éviter tout risque inutile.

Relever le défi du GR20 en solo nécessite une bonne préparation physique mais aussi le bon équipement. En suivant ces conseils simples, vous devriez être prêt à affronter cette expérience unique et inoubliable dans les hautes montagnes corses.

Les règles de sécurité à respecter sur le GR20 en solo

Bien qu'il soit possible de faire le GR20 en solo, vous devez respecter certaines règles de sécurité pour éviter tout accident ou imprévu. Effectivement, la montagne peut être dangereuse et il faut se préparer à toute éventualité.

Vous devez signaler votre départ et votre arrivée à un proche en donnant un itinéraire précis. Cette mesure permettra ainsi d'alerter rapidement les autorités en cas d'accident. Aussi, pensez à emporter une balise GPS pour être géolocalisable dans des zones sans couverture réseau.

Pour résumer, faire le GR20 en solo peut être une expérience incroyable, mais cela nécessite aussi de respecter certaines règles essentielles pour garantir votre sécurité tout au long du parcours. Il ne faut pas hésiter à s'informer auprès des professionnels ou auprès d'autres randonneurs afin de collecter toutes les informations utiles sur la route que vous allez prendre.