Sign in / Join

Comment atteindre une vitesse de 80 km/h avec une trottinette électrique : mythes et réalités

Les amateurs de vitesse cherchent toujours à repousser les limites, même avec des trottinettes électriques. Ces engins, initialement conçus pour des déplacements urbains tranquilles, suscitent désormais l'intérêt des passionnés de sensations fortes. Atteindre 80 km/h avec une trottinette électrique semble relever du défi, mais est-ce vraiment réalisable?

Les forums et vidéos en ligne regorgent de tutoriels et de témoignages vantant des modifications spectaculaires. Toutefois, la frontière entre mythe et réalité reste floue. Les passionnés doivent naviguer entre les conseils techniques et les risques potentiels pour démêler le vrai du faux.

A lire aussi : L’équipe espagnole va-t-elle changer de maillot en 2023 ?

Les limites techniques des trottinettes électriques

Atteindre une vitesse de 80 km/h sur une trottinette électrique n'est pas une mince affaire. Les modèles les plus performants sur le marché, tels que la Dualtron Thunder, la Weped RR ou encore la Kaboo Wolf Warrior 11 Plus, repoussent déjà les limites de ce que nous considérions possible. La Dualtron Thunder affiche une vitesse de pointe de 85 km/h, ce qui en fait l'une des rares trottinettes à pouvoir atteindre et même dépasser cette vitesse.

A lire en complément : 10 conseils pour bien progresser en faisant des exercices de sport

Ces performances ne sont atteintes que dans des conditions très spécifiques. Le moteur, la batterie et les composants électroniques jouent un rôle fondamental. Les moteurs de ces véhicules doivent être capables de délivrer une puissance élevée sur une longue durée, sans surchauffer. L'autonomie de la batterie doit aussi être suffisante pour soutenir la vitesse sans perte de performance.

Les défis techniques

Les trottinettes électriques comme la Speedtrott RS 800+ et la Zero 10 X se heurtent à plusieurs défis techniques pour atteindre de telles vitesses :

  • Puissance du moteur
  • Capacité de la batterie
  • Système de refroidissement
  • Aérodynamisme

Pour aller au-delà de 80 km/h, les constructeurs doivent optimiser chaque composant. L'aérodynamisme, par exemple, devient critique à ces vitesses pour réduire la résistance de l'air. De même, le système de refroidissement doit être suffisamment efficace pour éviter la surchauffe des composants électroniques.

Les trottinettes électriques doivent aussi faire face à des contraintes liées à la sécurité. À une telle vitesse, les freins doivent pouvoir offrir une décélération rapide et contrôlée. La stabilité du véhicule devient aussi un enjeu majeur, d'où l'importance de pneus de haute qualité et d'une suspension efficace.

Les modifications possibles pour augmenter la vitesse

Pour ceux désireux d'atteindre les 80 km/h avec une trottinette électrique, quelques modifications peuvent booster les performances. Commencez par remplacer le moteur par un modèle plus puissant. Les moteurs standard délivrent souvent entre 250 et 500 watts. Optez pour un moteur de 1000 watts ou plus pour un gain de puissance significatif.

Optimisez la batterie pour supporter cette nouvelle puissance. Une batterie à haute capacité, idéalement de 52V ou 60V, est nécessaire pour maintenir une vitesse élevée sur de longues distances. Vérifiez aussi les spécifications du contrôleur de vitesse pour s'assurer qu'il peut gérer la puissance supplémentaire sans surchauffe.

Améliorations des composants

L'amélioration des composants peut aussi faire la différence :

  • Pneumatiques : Choisissez des pneus de haute performance pour une meilleure adhérence et stabilité.
  • Freins : Installez des freins à disque hydrauliques pour une meilleure puissance de freinage.
  • Système de refroidissement : Ajoutez des dissipateurs de chaleur pour éviter la surchauffe des composants électroniques.

Utilisation de supports technologiques

Pour maximiser les performances, utilisez un support téléphone et des applications GPS comme Google Maps, Waze ou Apple Plans pour planifier des trajets optimaux. Ces outils permettent de choisir des parcours avec moins de trafic et de dénivelé, maximisant ainsi la vitesse moyenne.

Ajustez la pression des pneumatiques à la recommandation optimale de 2,5 bars pour réduire la résistance au roulement. Chaque détail compte lorsqu'il s'agit d'atteindre des vitesses aussi élevées sur une trottinette électrique.

trottinette électrique

Les risques et implications légales

Modifier une trottinette électrique pour atteindre des vitesses élevées comporte des risques et des implications légales sérieuses. La loi EDP NVEI (Engins de Déplacement Personnel Nouveaux Véhicules Électriques Individuels) réglemente strictement leur usage. En ville, la vitesse maximale autorisée pour ces véhicules est de 25 km/h. Dépasser cette limite expose le conducteur à des amendes.

Rouler sur le trottoir avec le moteur allumé peut entraîner une amende de 135 €. De même, utiliser une trottinette débridée non homologuée peut coûter jusqu'à 1500 €. L'absence d'assurance peut entraîner une sanction financière de 3750 €. La Sécurité routière collabore avec des experts comme Charles-Henri Coppet pour sensibiliser les utilisateurs aux dangers.

Infraction Amende
Rouler sur trottoir avec moteur allumé 135 €
Utilisation de trottinette débridée non homologuée 1500 €
Absence d’assurance 3750 €

Les accidents mortels impliquant des trottinettes électriques ne cessent d'augmenter. En 2021, 22 accidents mortels ont été recensés. La course à la vitesse ne doit pas se faire au détriment de la sécurité. La Sécurité routière rappelle que les trottinettes doivent être homologuées par l'ANTS pour circuler aussi.

Les utilisateurs doivent rester conscients des limites techniques et des règles en vigueur pour éviter des situations dangereuses.